La marche du monde

1. 1915 : Violences et génocide contre les civils

Audio 19:30
Annette Becker et Alexandre Sumpf, au monument aux morts de Thiepenval, sous une partie de l’œuvre: « The Lost Men France » , réalisation de land art de l'artiste sud-africain Paul Emmanuel.
Annette Becker et Alexandre Sumpf, au monument aux morts de Thiepenval, sous une partie de l’œuvre: « The Lost Men France » , réalisation de land art de l'artiste sud-africain Paul Emmanuel. RFI / Valérie Nivelon

Si les soldats vivent une expérience totalement nouvelle de la guerre dès 1914, s’ils découvrent la violence extrême du front et le chaos infernal de la guerre moderne quand est-il pour leur famille ? Comment les femmes, les enfants ou les hommes inaptes au combat sont-ils immédiatement jetés dans le premier conflit mondial du XXème siècle ? Autant de questions abordées à l’historial de la grande guerre à l’occasion du colloque joliment intitulé : « Les premières fois de la grande guerre ». 

Publicité

Avec nos invités historiens :

- Annette Becker, professeure d'histoire contemporaine à l’Université de Paris Ouest Nanterre La défense.

- John Horne, professeur au Trinity Collège de Dublin.

- Laurence Van Ypersele, professeur à l’Université catholique de Louvain
Alexandre Sumpf de l’université de Strasbourg
 


 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail