Accéder au contenu principal
Allô Bruxelles

Kris Pollet, juriste au Conseil européen pour les réfugiés

Audio 03:06
L'opération «Mare Nostrum», mise en place en Italie, a notamment permis de sauver plus de 100 000 personnes.
L'opération «Mare Nostrum», mise en place en Italie, a notamment permis de sauver plus de 100 000 personnes. Reuters/Nino Randazzo/ASP press office

Le Conseil européen pour les réfugiés et les exilés (ECRE) a présenté ce mardi 9 septembre 2014 à Bruxelles son rapport annuel sur la politique d’immigration en Europe. En 2013, 435 000 migrants ont déposé une demande d’asile dans l’un des Etats membres de l’Union. Pour la première fois cette année-là, ce sont les réfugiés syriens qui ont déposé le plus grand nombre de demandes. Face aux violences au Moyen-Orient et en Afrique, les migrants doivent prendre de plus en plus de risque pour rejoindre l’Europe. L’opération italienne « Mare Nostrum » a ainsi permis de sauver plus de 100 000 personnes. Mais Rome a mis un terme à ce dispositif maritime faute de moyen. En réponse, l’Union s’est engagée dans une nouvelle mission appelée Frontex. Mais les ONG s’interrogent sur la volonté politique des Etats membres de prendre ce dossier à bras le corps. On en parle avec Kris Pollet, juriste au Conseil européen pour les réfugiés et les exilés.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.