Le coq chante

Assemblée générale du Réseau des organisations de la société civile pour l’économie verte

Audio 26:31

Il s'agit de la première Assemblée générale du Réseau des organisations de la société civile pour l’économie verte en Afrique Centrale, ou ROSCEVAC. D’abord, il faut s’entendre sur les termes utilisés. L’économie verte recouvre l’ensemble des activités économiques avec le souci d’une gestion raisonnée des ressources naturelles, la lutte contre le changement climatique, la prévention des risques, ou encore la gestion des déchets. Quant à la société civile, elle regroupe l'ensemble des associations à caractère non gouvernemental et à but non lucratif, si on généralise la définition établie par l’Unesco pour le domaine de l'éducation. Il s'agit donc de l'auto-organisation de la société, en dehors de tout cadre institutionnel (au sens politique du terme), administratif ou commercial.

Publicité

Nicaise Moulombi, président du réseau des organisations de la société civile pour l’économie verte en Afrique Centrale.
Nicaise Moulombi, président du réseau des organisations de la société civile pour l’économie verte en Afrique Centrale. © Joël Tatou

Ensuite la région concernée. Dans cette zone, l’organisme d’intégration le sous-régionale, c’est la Communauté Economique des Etats de l’Afrique, ou CEEAC. Un vaste ensemble de 10 pays qui se partagent le bassin du fleuve Congo.
Il faut donc promouvoir l’économie verte dans cette région, en association avec les gouvernements et les acteurs de la société civile, c’est-à-dire les ONG, les associations, et les communautés villageoises. Il faut donc travailler ensemble à l’échelle du massif forestier. Et associer tout le monde, c’est plus facile à dire qu’à faire.
Rendez-vous donc dans le grand auditorium de l’hôtel Okoumé Palace de Libreville, où s’est tenue la première assemblée générale du réseau des organisations de la société civile pour l’économie verte en Afrique Centrale. 


Allam-Mi Ahmad, secrétaire général de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale et Madame l’Ambassadeur Cristina Martins Barreira, chef la Délégation de l’Union en République Gabonaise.
Allam-Mi Ahmad, secrétaire général de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale et Madame l’Ambassadeur Cristina Martins Barreira, chef la Délégation de l’Union en République Gabonaise. © Joël Tatou

Invités :
- Allam-Mi Ahmad, secrétaire général de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale.
- Cristina Martins Barreira, ambassadeur de la Délégation de l’Union en République Gabonaise
- Nicaise Mouloumbi, président du Réseau des organisations de la société civile pour l’économie verte en Afrique Centrale
- Maïmouna Ibrahim, membre de l’Association Sura-Mama, représente le Réseau des Populations locales et autochtones pour la gestion durable des écosystèmes forestiers du Cameroun
- Patrice Passé Sanand, coordonnateur national de l’Organisation centrafricaine pour la défense de la nature
- Daldy Rustichel Youbou Biagha, président de l'Association Congolaise pour le Développement Agricole à Brazzaville.
- Noël Nelson Messone, ministre gabonais de la Forêt, de l'Environnement et de la Protection des ressources naturelles. 

 

Production : Sayouba Traoré
Réalisation : Ewa Moszynski

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail