Vous m'en direz des nouvelles !

2. Catherine Francblin

Audio 26:30
Portrait de l'artiste Niki de Saint Phalle.
Portrait de l'artiste Niki de Saint Phalle. © AFP

« Peindre calmait le chaos qui agitait mon âme. C’était une façon de domestiquer ces dragons qui ont toujours surgi dans mon travail ». Ainsi, parlait non pas Zarathoustra, mais Niki de Saint-Phalle. Une femme belle et rebelle, Française mais élevée en Amérique, dont les Nanas girondes, colorées et drôles, ou les sculptures bariolées de la fontaine Stravinsky, si elles sont les plus connues, ne doivent pas cacher le caractère protéiforme de son œuvre. Une artiste d’avant-garde qui est devenue une des plus populaires de la deuxième partie du 20ème siècle, nous laissant un univers généreux, audacieux, pétillant, parfois provocant. C’est cet univers, et c’est aussi le destin d’une femme que le Grand-Palais nous fait découvrir, à travers une exposition à la fois chronologique et thématique orchestrée par Camille Morineau avec le concours de Catherine Francblin, auteure aux éditions Hazan de la première biographie en langue française de l’artiste: « Niki de Saint-Phalle, la révolte à l’œuvre ». La rétrospective Niki de Saint-Phalle, est à découvrir au Grand Palais jusqu’au 2 février 2015, puis au musée Guggenheim de Bilbao.