Honduras : crise humanitaire

Audio 19:58
Tegucigalpa, la capitale du Honduras.
Tegucigalpa, la capitale du Honduras. © RFI/Christine Zoe

Les Amériques au quotidien : Direction le Honduras, ce petit pays d'Amérique centrale considéré comme le plus violent du monde, hors période de guerre : le taux d'homicides frôle les 80 morts pour 100 000 habitants. Face à cette violence et aux gangs criminels appelés «Maras», les habitants, et même les enfants, émigrent illégalement aux États-Unis...Barack Obama parle de crise humanitaire et demande au Congrès 3 milliards et demi de dollars pour affronter cette crise. Le sujet doit être débattu d'ailleurs le 24 septembre 2014 à l'Assemblée générale des Nations unies... En attendant, au Honduras, pour éviter que les enfants ne rejoignent les gangs et le monde de la drogue, certains programmes sociaux existent comme ce club de football dans le quartier sud de la capitale Tegucigalpa - Le Progrès (El Progreso) : «Un terrain de foot pour la vie» (una cancha para la vida). Reportage Laurie Fachaux.

Publicité

Un jour en Haïti : Rendez-vous, comme tous les mardis, avec Gotson Pierre, notre confrère de l'agence d'information haïtienne Alter Press, dont il est l'éditeur. Il est en ligne de Port-au-Prince et on fait le point sur les temps forts de l'actualité de la semaine en Haïti.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail