Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Les fruits et légumes, victimes de l’embargo russe

Audio 19:32
© REUTERS/Eric Vidal
Par : Frédérique Lebel
23 mn

Un marché déstabilisé par l’embargo russe, des ventes qui chutent alors que les récoltes n’ont jamais été meilleures que cette année, et les prix des fruits et légumes qui s’effondrent… Les maraîchers français inquiets et en colère avaient rendez-vous, ce mercredi, au ministère de l’Agriculture. Ils veulent aussi un soutien de l’Europe. L’Union Européenne dépassée par l’explosion des demandes d’aide, notamment en provenance de la Pologne, a été obligée de suspendre l’enveloppe prévue. Elle sera réactivée, il devrait finalement y avoir à peu près 200 millions d’euros pour aider les maraîchers européens. Pour s’en sortir, la Pologne, premier producteur mondial de pommes est aussi devenu la championne de « la consommation patriotique ».

Publicité

C’est un constat que nous faisons tous de retour du supermarché. L’incroyable quantité d’emballages plastiques qui entoure désormais tous nos aliments, tous nos produits. Déchets qui finiront très vite dans la poubelle et contribueront à polluer l’environnement. Consommer et moins jeter, c’est ce que propose désormais un supermarché allemand entièrement dédié à ces courses responsables. « Original Unverpackt », « d’origine et sans emballage », c’est le nom de ce magasin garanti 100 % sans plastique. Une petite révolution qui séduit déjà les Allemands.

Comment écouler sur le marché des centaines de milliers de logements vides, les restes de l’éclatement de la bulle immobilière espagnole en 2008… la Chambre de commerce espagnole a peut-être trouvé la solution en organisant à Paris, le week-end dernier, le premier salon immobilier du genre. Malgré la crise, les Français sont devenus les deuxièmes investisseurs, sur la Costa Del Sol, Blanca ou Dorada comme on voudra. Derrière les Anglais, et devant les Allemands. Pourquoi ? A cause des prix qui ont parfois chuté de moitié.

C’est la petite nouvelle qui a inondé les réseaux sociaux cette semaine : le programme Erasmus serait, à l’origine, de la naissance de près de 1 million de bébés européens depuis sa création, il y a 27 ans ! Cette information peut paraître anecdotique, mais c’est la très sérieuse Commission européenne qui est à l’origine de sa diffusion dans le cadre d’une grande étude sur l’impact du programme d’échange universitaire qu’on ne présente plus : 80 000 personnes sondées dans près de 34 pays. Et c’est aussi la chronique d’Eve Minault.

Aux côtés d’Helsinki ou de Stockholm, Amsterdam est une des capitales européennes du Design. A acheter ou simplement regarder, toutes les options sont possibles.


 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.