Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

Zeruya Shalev nous dit ce qui reste de nos vies

Audio 19:31
Portrait de la romancière Israëlienne Zeruya Shalev.
Portrait de la romancière Israëlienne Zeruya Shalev. © Gallimard

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ses romans ne laissent jamais indifférent. Elle a même fait scandale avec son roman « Vie amoureuse », un best-seller dans lequel elle mêlait scènes érotiques et références religieuses. « Vie amoureuse », « Mari et femme », « Théra » : dans ses romans publiés en France, Zeruya Shalev, elle-même fille et épouse d’écrivain, sonde l’intérieur des êtres et révèle les ombres et les lumières des relations conjugales et familiales. Elle continue de le faire dans son dernier roman, sombre comme la mer Morte. Un roman en lice en France pour le Prix Médicis Etranger. « Ce qui reste de nos vies », de Zeruya Shalev, traduit en français par Laurence Sendrowicz est paru chez Gallimard.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.