Allô Bruxelles

Yannick Jadot, député européen des Verts

Audio 02:38
La Suédoise Cecilia Malmström, en charge des négociations du Traité de libre-échange avec les Etats-Unis, devant le Parlement européen, à Bruxelles le 29 septembre 2014.
La Suédoise Cecilia Malmström, en charge des négociations du Traité de libre-échange avec les Etats-Unis, devant le Parlement européen, à Bruxelles le 29 septembre 2014. REUTERS/Francois Lenoir

Le Parlement européen a ouvert lundi 29 septembre 2014 les auditions des commissaires européens désignés. La Suédoise Cecilia Malmström, en charge du commerce, a ouvert le bal. Son portefeuille est particulièrement sensible, puisque c'est elle qui sera en charge des négociations du Traité de libre-échange avec les Etats-Unis.Le fameux TTIP, le Traité de libre-échange transatlantique, a pour objectif de réduire les barrières douanières mais aussi de s'entendre sur des standards communs dans de nombreux domaines tels que l'agriculture, l'environnement, l'accès aux marchés publics. Ce traité déchaîne les passions en Europe. Or, un nouveau tour de négociation a démarré aujourd'hui aux Etats-Unis.Cecilia Malmström s'est montrée prudente jusqu'à maintenant. A la veille de son audition, elle s'est même déclarée contre le dispositif des tribunaux d'arbitrage (il s'agit d'instances indépendantes vers lesquelles pourraient se tourner des entreprises si une législation nationale menace leurs intérêts). Or, ce point provoque lui aussi beaucoup d'inquiétude en Europe. On en parle avec notre invité au téléphone, Yannick Jadot (France), député européen des Verts, vice-président de la commission Commerce international du Parlement européen. Il a suivi l'audition de la commissaire désignée, Cecilia Malmström.