Accéder au contenu principal
Nouvelles technologies

Intelligence artificielle: l’ordinateur chef cuisinier

Audio 02:10
«Chef Watson», le système d'intelligence artificielle d'IBM
«Chef Watson», le système d'intelligence artificielle d'IBM Flickr / IBM Research

Champion d’un jeu télévisé, docteur, scientifique, banquier ou consultant en entreprise. Le système d’intelligence artificielle Watson d'IBM, a démontré, depuis longtemps, que les machines pouvaient être aussi perspicaces que les humains. Ce programme évolué entame maintenant une carrière de grand chef cuisinier, pour mitonner des petits plats, spécialement conçus à votre goût.

Publicité

Watson, le système d'intelligence artificielle d'IBM, imite, en quelque sorte, les aptitudes cognitives humaines, comme la faculté de discerner le double sens des mots, les calembours, de résoudre des rébus.

La victoire de Watson en 2011, à la finale américaine « Jeopardy », l’équivalent de notre « Question Pour Un Champion », n’était pas le but ultime du système. Le docteur Watson aux Etats-Unis, à la demande d’un médecin, rassemble toutes les informations pertinentes concernant le cas d’un patient, aide le thérapeute à prendre la bonne décision. L’intelligence artificielle de ce super-programme en ligne à la demande, est utilisée dans bien d’autres domaines, par des laboratoires de recherches, pour la gestion client des centres d’appels, par des banques, ou encore, accélérer le développement de l’Afrique, avec le programme « Lucy », par exemple. Mais quand il s’ennuie, notre cerveau informatique aime faire la cuisine. Attention, le Chef Watson à un secret, il mitonne des petits plats, spécialement conçus à votre goût, en inventant des recettes originales.

Ce maître queux électronique est doté d’une mémoire colossale contenant la liste de milliers d'ingrédients et leurs formules moléculaires, qui une fois combinés et cuisinés, donneront une saveur unique, à vos mets. L'utilisateur connecté au programme choisit ce qu’il désire avoir dans son assiette, ou de bannir les ingrédients qu’il veut éviter, il indique le style de plat qu'il souhaite préparer, de la pizza, au gratin, en passant par le sandwich et le type de cuisine qu’il envisage, italienne, japonaise, africaine, et bien d’autres.

Chef Watson est pour l’instant une démonstration de la puissance du logiciel, accessible uniquement dans les laboratoires d’IBM. Mais la firme imagine déjà les services que pourrait rendre ce programme culinaire une fois distribué sur internet, comme de préparer des plats avec les justes quantités de sucres pour les diabétiques, ou de sel en cas d’hypertension, et des recettes personnalisées pour toutes sortes de régimes. Seule ombre au tableau, Watson est bien un logiciel, pas un autocuiseur, et c’est à vous de faire la cuisine en suivant ses indications. Par ailleurs, comme tout grand Chef qui se respecte, il ne débarrassera pas la table, et ne fera jamais la vaisselle. C’est « alimentaire » mon cher Watson !

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.