Invité Afrique

Ebola: «Il faut aider ces pays, vite, avec des moyens appropriés»

Audio 05:24
Carlos Lopes, secrétaire exécutif de la Commission économique pour l'Afrique.
Carlos Lopes, secrétaire exécutif de la Commission économique pour l'Afrique. RFI / Braulio Moro

« La Guinée-Conakry, le Liberia et la Sierra Leone risquent de connaitre une croissance négative à cause du virus Ebola. » C'est ce qu'annonce sur RFI Carlos Lopes, le secrétaire exécutif de la Commission économique pour l'Afrique.Ce début de semaine, l'économiste bissau-guinéen était à Paris, à l'occasion du 14e Forum sur l'Afrique organisé par l'OCDE. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

Publicité

« 99% de l'économie africaine n'a pas de raison d'être affectée par Ebola. Nous savons qu'elle va l'être, parce que le pessimisme est en train de s'installer. Il y a de l'hystérie, la panique, et toutes ces mesures vont avoir un impact réel dans les économies des pays voisins. Mais, j'espère qu'on va très vite revenir au calme. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail