Si loin si proche

Noyant d’Allier, la petite Indochine

Audio 49:30
La Pagode de Noyant d'Allier.
La Pagode de Noyant d'Allier. © Pauline Maucort

Au cœur de l’Auvergne et du bocage bourbonnais verdoyant, se trouve un étonnant morceau d’Asie, un bourg de 700 habitants où plus de la moitié de la population est aujourd’hui d’origine eurasienne. En 1955, suite aux accords de Genève de 1954 mettant un terme à la première Guerre d’Indochine, plus d’un millier de rapatriés vont trouver refuge à Noyant. S’inventant une nouvelle vie dans d’anciens corons abandonnés. 60 ans après, alors que la France et le Vietnam célèbrent 40 ans de relations diplomatiques, des lieux mais surtout des hommes nous racontent ces heures douloureuses de la décolonisation, mais aussi celles plus heureuses de l’intégration et du métissage… à la campagne !Avec sa pagode rouge et or, son échoppe asiatique et sa population particulièrement métissée (plus de 17 nationalités), le village est devenu une curiosité locale et attire les touristes du monde entier.Un reportage de Pauline Maucort, à l’occasion de l’année France-Vietnam en 2014. (Rediffusion du 12 avril 2014).