Accéder au contenu principal
L'Épopée des musiques noires

Raul Midon

Audio 26:30
Raul Midon.
Raul Midon. © Steven Parke

Le 28 juin 2005 sur CBS, l'une des chaînes de télévision nationale américaine, un jeune guitariste et chanteur inconnu du grand public fait sa première apparition télé dans le «David Letterman Show», l'émission-phare du soir aux États-Unis. Ce jour-là, les téléspectateurs découvrent la maestria d'un génial instrumentiste aveugle. Cette prestation sera déterminante dans la destinée de ce frêle et timide musicien du nom de Raul Midon.

Publicité

En l'espace de 10 ans, ce véritable surdoué va susciter l'admiration des plus grandes personnalités de « L'épopée des musiques noires », de Stevie Wonder à Herbie Hancock. Ce virtuose du XXIe siècle est américain, d'origine afro-américano-argentine, et continue d'épater ses contemporains sur scène comme sur disque par sa maîtrise parfaite de styles très différents comme le jazz, les musiques latines ou africaines. 

Son dernier album en date s'intitule « Don't hesitate », et une fois de plus, le travail minutieux apporté à l'écriture, aux arrangements et à la production relève de l'exploit quand on sait que Raul Midon, artiste non-voyant, a réalisé ce disque tout seul. En dehors de quelques collaborations d'amis prestigieux, Richard Bona, Marcus Miller, Dianne Reeves, Lizz Wright, ou Bill Withers, tout a été conçu, pensé, réfléchi par ce compositeur prodige.

Raul Midon et Richard Bona.
Raul Midon et Richard Bona. © Montreux Jazz Festival

L'une des chansons poignantes de ce nouvel album de Raul Midon s'appelle « Libertad ». Plus que la musique elle-même, le propos est essentiel. Il témoigne de l'indignation d'un simple citoyen dans un monde de plus en plus violent et inégalitaire : « Cette chanson raconte l'histoire d'un immigré clandestin qui cherchait à rentrer sur le territoire américain depuis le Mexique. Il a été attrapé par les autorités et pour une raison encore inconnue, des policiers zélés l'ont tabassé en plein jour et devant témoins. Ce pauvre malheureux a bien failli mourir… Il se trouve que cette scène a été filmée par un passant avec son téléphone portable, ce qui a permis de révéler cette infraction flagrante des agents de sécurité. La vidéo s'est retrouvée sur tous les réseaux sociaux mais, étant aveugle, j'ai été frappé par le son provenant de cet enregistrement. On entend très clairement la victime hurler de douleur et appeler à l'aide. Cela m'a hanté pendant des semaines. Ce n'était pas du cinéma, c'était la réalité ! ».
 

© Wikicommons

S'il ne se définit pas comme un artiste politique, Raul Midon n'en est pas moins un musicien engagé qui ne cherche qu'à nourrir la conscience culturelle de ses contemporains à travers des œuvres et un discours toujours plus pacifistes et humanistes. 
http://www.raulmidon.com/ 

 
 

© Mack Avenue

 


 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.