Accéder au contenu principal
Chronique des droits de l'homme

Assassinats de journalistes: la lutte contre l’impunité

Audio 03:33
David Kaye, le rapporteur spécial de l’ONU sur la liberté d’expression.
David Kaye, le rapporteur spécial de l’ONU sur la liberté d’expression. © OHCHR 1996-2014

Ce dimanche 2 novembre, cela fera tout juste un an que nos confrères Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été assassinés à Kidal au Mali. A ce jour, aucun suspect n’a été arrêté, des zones d’ombres persistent sur les circonstances de leur mort. La justice n’a pas été rendue, l’impunité prévaut, comme dans plus de 90% des assassinats de journalistes, selon les chiffres du Comité de protection des Journalistes. Une résolution du Conseil de sécurité fait désormais du 2 novembre la journée internationale pour mettre fin à l’impunité des crimes contre les journalistes. L’impunité est une des menaces principales contre la liberté de la presse : c’est ce qui inquiète David Kaye, le rapporteur spécial de l’ONU sur la liberté d’expression, avec lequel Véronique Gaymard a pu s’entretenir.

Publicité

Ghislaine Dupont et Claude Verlon.
Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Radio France International (RFI)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.