Accéder au contenu principal
L'Épopée des musiques noires

Ali, Buma Yé !

Audio 26:30
© Wikicommons

Le 30 octobre 1974, à Kinshasa au Zaïre, est organisée une rencontre inédite entre deux boxeurs américains légendaires, Mohamed Ali et George Foreman. Ce combat du siècle fut un moment unique dans l'histoire du peuple noir. Au-delà de l'aspect sportif, cet affrontement au cœur de l'Afrique porta les valeurs de résistance et d'insoumission.

Publicité

Mohamed Ali, Bill Withers, Don King.
Mohamed Ali, Bill Withers, Don King. © Sony Pictures

Un mois plus tôt, à l'initiative du promoteur américain Don King, un festival était organisé dans le but d'accompagner le retour des afro-descendants sur la terre de leurs ancêtres. Ainsi, B.B King, James Brown, The Crusaders, Bill Withers, The Spinners, Ray Barretto partagèrent la scène avec leurs homologues africains, Miriam Makeba, Tabu Ley Rochereau, Franco et OK Jazz

 

Le 22 septembre 1974, tous les artistes au programme de ce déploiement musical majeur étaient prêts à donner le meilleur d'eux-mêmes pour réhabiliter le statut de l'homme noir à l'échelle planétaire. À l'intérieur du stade du 20 Mai comme à l'extérieur, la tension était à son comble, et chacun s'interrogeait sur le message à transmettre aux générations futures. La présence de chanteurs et chanteuses rebelles fut aussi une occasion de faire entendre des voix, des discours, des prises de position militantes.

Initialement prévu le 25 octobre 1974, le combat de boxe fut repoussé de quatre semaines, suite à une blessure à l'œil de George Foreman durant un entraînement, mais le festival fut maintenu aux dates prévues. Pendant trois jours, les 22, 23 et 24 septembre 1974, des dizaines d'artistes ont épousé la lutte du peuple noir pour sa dignité et son rôle dans la société. Qu'il s'agisse du percussionniste américain Big Black ou de la chanteuse cubaine Celia Cruz, ils ont tous œuvré avec passion pour que cet événement devienne une date-clé dans « L'épopée des Musiques Noires ».
 

© Wikicommons

Cette grand-messe œcuménique et musicale fut une mise en bouche, ou mise en garde, avant l'affrontement de deux athlètes exceptionnels, il y a tout juste 40 ans. Au 8ème round, George Foreman, le colosse indétrônable finit par s'épuiser. Mohamed Ali sut gérer les coûts et la fatigue, et enverra finalement son adversaire au tapis par K.O. Ali entra dans la légende et donna aux Noirs d'Amérique et du monde entier, l'énergie de se battre pour exister et faire reconnaître leur place dans l'histoire du XXème siècle. 

Ali, Buma Yé !

http://www.sonyclassics.com/soulpower/
 

Foreman KO.
Foreman KO. © Library of Congress

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.