Accéder au contenu principal
Les mots de l'actualité

MI - 05/11/2014

Audio 02:57
Par : Yvan Amar

Publicité

On analyse aujourd’hui les résultats des élections américaines de mi-mandat qui ont eu lieu hier. .  
Et ce terme, il a retenu mon attention avec un sens pourtant relativement clair qu’on peut deviner. Mi-mandat, c’est le milieu de la période présidentielle. En effet, les élections américaines ont lieu en novembre, et décident d’une période de quatre ans. Deux ans après l’élection, on a des élections d’étape qui renouvellent le Congrès, c’est à dire la Chambre des représentants et le Sénat. Et on parle en anglais de Mid-term elections. On traduit terme à terme en français : mi-mandat. Et dans cette expression, on utilise l’élément mi-. : mi-mandat. Alors je ne parle pas de mot, je parle d’élément, car mi- se rencontre toujours en composition avec un autre mot. Ce n’est pas comme demi, qui peut s’utiliser on composition : une demi-heure, une demie pomme, etc. Mais qu’on peut l’employer seul, dans le sens de moitié : une demie m’aurait suffi. Ou bien dans des expressions particulières : je suis content à demi, je suis à demi heureux.

En revanche, mi-, qui appartient bien sûr à la même famille exprime l’idée de milieu. Cette notion se retrouve d’abord dans l’espace : à mi-pente, à mi-course, à mi-chemin, c'est-à-dire quand on aura effectué la moitié du chemin. Et même si la référence est un peu vague, on désigne un point, un endroit. Le mot ainsi formé peut devenir si familier dans la langue, qu’on ne sent plus sa composition, ça fait un seul mot quand on parle de milieu. On a oublié qu’au départ, c’est le mi-lieu. La moitié du lieu. Aujourd’hui le milieu, c’est un seul mot.

C’est ce même point qu’on retrouve, plus souvent encore, quand on est dans une perspective temporelle. Et on retrouve là l’exemple qui nous sert de point de départ : Obama est à mi-mandat. Si l’on choisit une unité moins longue, on peut penser aux mois : à la mi-novembre, je prendrai un week-end. À la mi-août, je rentrerai de vacances. Et on se rappelle bien les calembours possibles avec ce mot-là !

La mi-carême définit la moitié du carême, de cette période de jeûne qui troue l’hiver. Et pour les jours, c’est la même chose : à la mi-journée, nous ferons une pause. Et on a aussi minuit. Et minuit finit justement par faire un seul mot. De même que midi : la moitié du jour puisque le jour c’est diem en latin.

On sait bien que les mots font glisser leur sens à force d’être utilisés. Et un terme comme la mi-temps, que tous les sportifs connaissent peut désigner aujourd’hui deux choses différentes : ça peut être la moitié du match mais ça peut être aussi la première moitié ou bien la deuxième moitié et non pas le point qui coupe le match en deux.


Avertissement !
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

 

 

 

 

 

Coproduction du réseau CANOPÉ.
http://www.cndp.fr/

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.