Accéder au contenu principal
Chronique des matières premières

Le prix de l’or confié à l’opérateur boursier ICE

Audio 01:51
Des lingots d'or.
Des lingots d'or. REUTERS/Petr Josek

Les marchés de métaux précieux achèvent leur modernisation avec celui de l’or.

Publicité

Le prix de l’or est enfin fixé… sur son avenir. C’est l’Intercontinental Exchange (ICE), qui sera chargé du prix de référence du métal jaune au début de l’année prochaine. ICE est le premier opérateur boursier mondial depuis sa mainmise sur NYSE Euronext, avec dans son escarcelle le marché du baril de Brent. ICE s’était aussi vu confier l’an dernier la réforme du taux interbancaire, le fameux LIBOR, après le scandale de manipulation de ce taux d’intérêt qui avait éclaboussé les banques.

Dans les métaux précieux, il fallait aussi introduire plus de transparence, la banque britannique Barclays avait écopé d'une amende d'une trentaine de millions d’euros pour manipulation du prix de l’or aux dépens d’un de ses clients. Alors terminées les conférences téléphoniques secrètes entre une poignée d’établissements bancaires, héritage séculaire des réunions dans les locaux londoniens de la banque Rothschild. Ce sont des plateformes électroniques qui devront publier, en temps réel, les offres d’achat et de ventes de chacun des métaux précieux, ce qui devrait permettre de vérifier l’exactitude des prix quotidiens.

En août dernier, le fixing de l’argent a été confié à la Bourse de Chicago associée à Thomson Reuters ; le mois dernier c’est la bourse des métaux de Londres qui a hérité du platine et du palladium ; restait le fixing de l’or, de loin le plus important, puisque c’est la référence pour les producteurs miniers, les bijoutiers, les investisseurs, mais aussi les banques centrales. Attribué vendredi dernier à l’Intercontinental Exchange, le nouveau fixing de l'or réunira au moins onze banques et non plus quatre ; de nombreux établissements chinois seraient intéressés, annonce la London Bullion Market Association, l'organe des intervenants sur ces marchés de métaux précieux. Des propos qui veulent rassurer après les débuts laborieux du nouveau fixing de l’argent, il n’a réussi à attirer que six banques, dont deux très récemment.

 

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.