Accéder au contenu principal
Allô Bruxelles

Hugues Bayet, eurodéputé socialiste

Audio 03:14
Jean-Claude Juncker a été à la tête du Luxembourg pendant 18 ans.
Jean-Claude Juncker a été à la tête du Luxembourg pendant 18 ans. REUTERS/Yves Herman

Le président de la Commission européenne, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, a répondu aux soupçons de conflit d’intérêt. Une enquête, publiée la semaine dernière, révèle les accords fiscaux passés entre le Luxembourg et 340 multinationales afin de minimiser leurs impôts. A la tête du Grand-Duché pendant 18 ans, Jean-Claude Juncker est intervenu mercredi 12 novembre en public pour la première fois depuis ces révélations. Il s’est exprimé de façon imprévue dans la salle de presse de la Commission européenne. Il a ensuite souhaité clarifier les choses devant les députés européens lors d’un débat organisé en urgence. Le président de la Commission a souligné les divergences profondes entre Etats membres en matière de politique fiscale. Il appelle donc les 28 à se rapprocher. Il souhaite également faire adopter de nouvelles règles européennes pour faciliter l’échange automatique d’informations.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.