Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Mohamed Abdelaziz: «Le Maroc joue un rôle négatif dans la région»

Audio 04:19
Mohammed Abdelaziz.
Mohammed Abdelaziz. (Photo: AFP)

La tension remonte entre le Maroc et le Front Polisario sur le Sahara Occidental... En déclarant récemment que le « Maroc resterait dans son Sahara et le Sahara dans son Maroc jusqu’à la fin des temps », le roi Mohammed VI a provoqué la colère du mouvement indépendantiste qui dénonce « le choix de l’escalade ». Les discussions sont elles dans l’impasse ? Nous recevons ce matin Mohamed Abdelaziz, secrétaire général du Front Polisario et président de la République arabe sahraouie démocratique autoproclamée. Il participait la semaine dernière à la conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui organisée à Madrid. Il répond aux questions de François Musseau.

Publicité

« Effectivement et malheureusement, le gouvernement du Maroc a rendu plus difficile et a mis des obstacles dans l’installation sur place de Christopher Ross, l’envoyé spécial des Nations unies. Parallèlement, le même gouvernement marocain continue à empêcher que la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU, la Canadienne Kim Bolduc, puisse assumer ses fonctions à Lâayoune, la capitale de la République arabe du Sahara occidentale. En outre, le Maroc refuse que les Nations unies se charge de la question des droits de l’homme, refuse de stopper le pillage des ressources naturelles. Le Maroc est entré dans une confrontation nette et claire, non seulement contre le peuple sahraoui, mais aussi contre l’ONU et la communauté internationale. »

A lire aussi :
Sahara occidental
Les rites d'un conflit trentenaire (par Marion Urban - Article publié le 10/04/2007)

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.