Accéder au contenu principal
Autour de la question

Pourquoi le Groënland ?

Audio 49:30
Qaportoq, la plus grosse ville du sud du Groënland (au moins 3000 habitants).
Qaportoq, la plus grosse ville du sud du Groënland (au moins 3000 habitants). © V. Bichet
Par : Sophie Joubert

Nos invitées du jour, la paléoclimatologue Valérie Masson-Delmotte et la chercheuse Emilie Gauthier, s'interrogeront autour de la question suivante : «Pourquoi le Groënland ?»

Publicité

Le Groënland, île danoise couverte à 80 % de glace est, avec ses 56 000 habitants sur plus de 2 millions de km2, la zone la moins densément peuplée du monde. C'est pourtant l'une des régions qui intéresse le plus les scientifiques. Et un témoin majeur des évolutions climatiques du passé : coincées dans ses glaces depuis des centaines de millénaires, des bulles d'air nous renseignent précisément sur la composition de l'atmosphère d'alors. C'est aussi un acteur essentiel des évolutions climatiques contemporaines : sa calotte glaciaire renvoie massivement les rayons du soleil, sa diminution contribue donc au réchauffement climatique, et la fonte de ses glaces pourrait modifier durablement les courants marins... (4ème de couverture de l'ouvrage Le Groënland - Hommes, climat et société qui paraîtra chez Cnrs Editions en janvier 2015).

Avec Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue.

Emilie Gauthier(chercheuse au Laboratoire Chrono-Environnement de Franche-Comté).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.