Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

Destins de réfugiés avec Michel Hazanavicius, Régis Wargnier et Reza

Audio 49:30
Scène du film «The Search» de Michel Hazanavicius ave Bérénice Béjo.
Scène du film «The Search» de Michel Hazanavicius ave Bérénice Béjo. DR

Michel Hazanavicius est un homme qui ne cesse de surprendre. Un amoureux du cinéma mais qui a fait une école d’art, et non de cinéma. Un ancien golden boy de la pub des années 90 formé à l’école des « Nuls » sur Canal Plus, devenu un spécialiste du détournement et du pastiche. Une sorte de danseur étoile du cinéma français capable d’un incroyable grand écart entre expérimentations cinématographiques et films populaires. Et ça marche ! Après « The Artist », film muet et en noir et blanc qui a généré cinq Oscars, trois Golden Globes, sept BAFTAs, six César, et un Goya, Michel Hazanavicius revient dans les salles avec un long-métrage très différent, un objet cinématographique original, ni tout à fait un film de guerre, ni tout à fait un mélodrame. « The Search » nous plonge en 1999-2000, dans l’enfer de la deuxième guerre de Tchétchénie. Il sort le 26 novembre 2014 sur les écrans français.Régis Wargnier est lui aussi un amoureux du cinéma, grand réalisateur à la stature internationale, primé aux Oscars pour son film «Indochine», il est accompagné du photographe Reza. Tous les deux sont venus présenter un projet documentaire ambitieux nommé «Réfugiés», lancé par Arte-Reportages et dont Régis Wargnier est à l’origine. Depuis le mois de septembre, et jusqu’à fin décembre 2014, la chaîne culturelle franco-allemande propose des regards croisés d’écrivains, de cinéastes, de photographes sur les camps de réfugiés. Un monde finalement méconnu, qui regroupe 52 millions d'hommes et de femmes, selon le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés. Régis Wargnier et Reza nous font découvrir leurs réalités.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.