Accéder au contenu principal
L'Épopée des musiques noires

La 1ère Montreux Jazz Academy

Audio 26:30
Charles Lloyd guide le jeune Lorenz Kellhuber.
Charles Lloyd guide le jeune Lorenz Kellhuber. © Marc Ducrest/Montreux Jazz Festival

Le 6 novembre 2014, un événement a eu lieu à Montreux en Suisse. Ce jour-là, quelques pointures du jazz livraient une prestation unique à l'issue d'une semaine très particulière. À l'initiative de la «Montreux Jazz Artists Foundation», 12 jeunes virtuoses ont, en effet, eu le privilège d'être épaulés par des personnalités reconnues dans le monde entier.

Publicité

Patti Austin dirige des futures étoiles de l'art vocal.
Patti Austin dirige des futures étoiles de l'art vocal. © Marc Ducrest/Montreux Jazz Festival

Ainsi, la chanteuse Patti Austin, le guitariste Lee Ritenour, le saxophoniste Charles Lloyd (76 ans), le trompettiste Erik Truffaz, le saxophoniste Ravi Coltrane (le fils de John) ou le batteur Sonny Emory (Earth Wind & Fire), pour ne citer qu'eux, ont accompagné le développement artistique de musiciens en devenir à travers des ateliers, des Masterclass, des Workshops, des Jam-sessions, et d'intenses répétitions.
 

À 24 heures d'un spectacle qui allait marquer la fin d'une aventure humaine et musicale d'une semaine pour 12 futurs talents, l'effervescence était palpable. Ces jeunes chanteurs, guitaristes, pianistes représentaient un paysage musical international qui allait de la Pologne au Brésil, en passant par Israël, l'Espagne, les États-Unis, la France, l'Allemagne ou l'île Maurice dignement représentée par l'étonnant Jerry Léonide qui fut notre guide, durant ces moments d'exception.
 

Sonny Emory (Batteur d'Earth Wind & Fire) et Eric Harland (Batteur de Charles Lloyd).
Sonny Emory (Batteur d'Earth Wind & Fire) et Eric Harland (Batteur de Charles Lloyd). © Marc Ducrest/Montreux Jazz Festival

Pendant cette incroyable semaine dédiée à l'écoute, le partage, et le perfectionnement d'un art, une vraie complicité est née entre les jeunes pousses et leurs chaperons. Les applaudissements enthousiastes du public et les mots encourageants et réconfortants du nouveau directeur du Montreux Jazz Festival, Mathieu Jaton, ont fini de convaincre nos 12 jeunes musiciens en herbe que leur présence à Montreux fut un cadeau, une prodigieuse opportunité pour révéler leur talent, et tenter l'aventure d'une vie artistique pleine de surprises et de promesses.

Le pianiste Jerry Léonide, futur virtuose.
Le pianiste Jerry Léonide, futur virtuose. © Marc Ducrest/Montreux Jazz Festival

En tant qu'observateur de cette première «Montreux Jazz Academy», nous avons vécu des instants très enthousiasmants et parfois attachants. Chacun avait le sentiment d'avoir vécu une part d'histoire. Dans 20 ans, nous applaudirons peut-être des musiciens aguerris comme Jerry Léonide dont vous aurez entendu sur RFI les premiers pas dans « L'épopée des Musiques Noires ».

«En rencontrant Charles Lloyd, j'ai appris la vraie signification du mot 'humilité'. Ce personnage extraordinaire, une légende du jazz, au sommet de ses 76 ans, prend le temps de travailler avec nous, partage son expérience avec bienveillance et nous gratifie d'un concert poignant. J'ai rarement assisté à une expérience musicale emplie de tant de sincérité. Chacune de ses notes était une évidence ; ce pourquoi on choisit un jour de faire de la musique. Alors, par ce froid matin de novembre, je réalise la chance d'avoir vécu cela, une leçon de vie que je n'oublierai sans doute jamais... Merci Charles Lloyd». - Jerry Léonide - 5 Novembre 2014.

http://montreuxjazzartistsfoundation.com/fr/montreux-jazz-academy

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.