Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

Le cinéma Africain à l'honneur avec Abderrahmane Sissako et Dominique Wallon

Audio 49:30
Le cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako.
Le cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako. RFI/Pierre-René Worms

Un pick-up orné du drapeau noir des djihadistes poursuit une gazelle à travers les dunes. Au loin, des tirs d’armes automatiques. Des tirs qui, quelques secondes plus tard, font voler en éclat des sculptures figuratives dogons. Ainsi, commence « Timbuktu », le nouveau film d’Abderrahmane Sissako qui est à l’honneur aujourd’hui sur RFI. Le cinéaste est mauritanien, mais il a grandi au Mali, bien avant que l’arrivée de l’intolérance islamiste et son cortège d’interdictions ne vienne perturber la vie des habitants de Tombouctou et de sa région. « Timbuktu », un film où la poésie, la douceur et la sérénité côtoient l’horreur, le malheur et l’absurde. Timbuktu, d'Abderrahmane Sissako sort demain sur les écrans français.Dominique Wallon a d'abord été le directeur du Développement Culturel du Ministère français de la Culture, puis il est devenu le directeur de la Musique, de la Danse, du Théâtre et des Spectacles. Fin connaisseur du cinéma, il a dirigé le Centre National du Cinéma jusqu'en 1995. Il est aujourd'hui le fondateur du Festival des Cinémas d’Afrique du pays d’Apt.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.