Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

Le Maroc sévit contre ses candidats au jihad

Audio 02:15
Au Maroc, les arrestations dans les milieux jihadistes se multiplient.
Au Maroc, les arrestations dans les milieux jihadistes se multiplient. Reuters

En l’espace de quelques mois, le pays a renforcé son arsenal juridique et opéré un tour de vis sécuritaire. Les arrestations dans les milieux jihadistes se multiplient. Dimanche 23 novembre, 6 personnes ont été interpellées pour « apologie » du jihad sur Internet. Elles risquent de 5 à 15 ans de prison ferme, assorties d’amendes allant de 50 000 à 500 000 dirhams (5 000 à 50 000 euros). Il y a peu, le Maroc a renforcé sa loi antiterroriste par des peines aggravées pour ceux qui encouragent ou envisagent le départ pour le jihad. Au Maroc, les thèses de l’islam radical rencontrent un écho particulier dans les milieux défavorisés. Reportage à Tanger dans le nord du Maroc, principal foyer de recrutement de jihadistes.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.