Grand reportage

Les nourrissons volés du Chili

Audio 19:30
Sonia Arellano avec sa fille Jessica Rozas et sa petite fille Karol, trois générations de femmes qui cherchent activement Juan, disparu en avril 1977.
Sonia Arellano avec sa fille Jessica Rozas et sa petite fille Karol, trois générations de femmes qui cherchent activement Juan, disparu en avril 1977. © Claire Martin

Au Chili, des nourrissons ont été séparés de leurs mères à la naissance, pour être vendus ou donnés en adoption de manière illégale sous la dictature d’Augusto Pinochet, dans les années 70 et 80, principalement. Aux mères, on disait le plus souvent que leur bébé était mort. Un trafic révélé en avril 2014 par un article de presse du centre d’investigation en ligne Ciper. Le site chilien dévoilait deux cas liés à un curé de l’aristocratie. Depuis, des centaines d’enfants illégalement adoptés et de mères cherchant leur enfant sont sortis de leur silence des classes sociales hautes et basses, tout au long du Chili. Jusqu’ici, depuis que le scandale a éclaté, 4 familles se sont retrouvées.