Accéder au contenu principal
Invité du matin

Karine Berger: «Il est urgent que l’UE lance une politique contre la déflation»

Audio 08:15
Karine Berger.
Karine Berger. RFI

Hier, jeudi 18 décembre, l’Insee a revu légèrement à la hausse ses prévisions de croissance pour la France, cela devrait être 0,3 % au premier et au deuxième trimestre 2015. Une légère augmentation qui s’explique en grande partie par la baisse de l’euro et par la baisse des cours du pétrole. Et par conséquent, que l’on ne peut pas mettre au crédit du gouvernement. Karine Berger, députée des Hautes-Alpes et secrétaire nationale du PS à l’Economie est l’invitée de Frédéric Rivière. Elle commente la politique économique européenne et française.

Publicité

« La question n’est pas forcément de savoir comment conjoncturellement les choses fluctuent. Le problème c’est que la France et l’Europe sont entrées dans une phase déflationniste. C’est-à-dire que c’est ce qu’il y a de pire en économie… C’est une baisse des prix, c’est surtout une baisse de la valeur, une disparition de la valeur. Et dans la note de conjoncture que l’Insee écrit, il y a ce phénomène terrible qui est, au fond, que l’investissement est en baisse parce que la valeur disparaît. Et c’est contre cela que l’Europe doit se battre. Il y a urgence absolue à ce que l’Union européenne lance une politique contre la déflation. »


NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.