Accéder au contenu principal
Nouvelles technologies

Un capteur de vibrations pour Spiderman

Audio 01:59
L’araignée détecte de très petites vibrations et les sons environnants, jusqu’à plusieurs mètres de distance. (Photo: la Caerostris Darwini de Madagascar, dîte «araignée-écorce»).
L’araignée détecte de très petites vibrations et les sons environnants, jusqu’à plusieurs mètres de distance. (Photo: la Caerostris Darwini de Madagascar, dîte «araignée-écorce»). Wikipedia/Domaine public/Licence Creative Commons/M. Gallias

Arachnophobes s’abstenir ! Des chercheurs coréens ont réalisé un prototype de capteur audio ultrasensible, en s’inspirant des organes sensoriels qui tapissent le corps des araignées. Ce dispositif améliorera les systèmes de reconnaissance vocale, d’enregistrement de musique ou de surveillance du rythme cardiaque.

Publicité

Mais qu'est-ce que ça peut ouïr comme bruit une araignée, sûrement pas « cuicui » et encore moins « miaou » ? Pour parodier une œuvre célèbre de la grande chanson française, Le cri du kangourou, du groupe Odeur. Peut-être que finalement, les arachnides qui sont atteintes d’une surdité toute congénitale, évoluent depuis des centaines de millions d'années dans un monde totalement silencieux pour elles. Eh bien, c’est faux !

Selon les scientifiques qui ont étudié l’animal sous toutes ses coutures. L’araignée n’est pas du tout sourde comme un pot ! Des petites fentes, ressemblant à des fissures, situées sur ses pattes et son exosquelette, lui permettent de détecter de très petites vibrations et les sons environnants, jusqu’à plusieurs mètres de distance.

Les chercheurs de l'université de Séoul, en Corée du Sud, se sont inspirés des organes lyriformes, c'est-à-dire toutes ces fissures ressemblant à une lyre, pour développer un capteur ultrasensible aux vibrations. Le dispositif se présente sous la forme d’un ruban de platine de quelques nanomètres d'épaisseur avec de minuscules entailles qui s’ouvrent ou se ferment au gré des ondes sonores. La conductivité électrique du film de platine, qui change selon le degré d'ouverture des fissures, est analysée en temps réel et les variations du courant électrique sont numérisées pour reconstituer le signal sonore.

Le prototype qui a été testé affiche selon les chercheurs des capacités de perception des vibrations exceptionnelles. Apposé sur le cou d'une personne, le dispositif a permis de capter des mots simples à peine chuchotés, afin de piloter ses actions dans un jeu vidéo. Sur un violon, il intercepte tout le spectre vibratoire des cordes ou encore porté comme un bracelet, il enregistre vos moindres battements de cœur.

Les chercheurs espèrent que ce nouveau type de « microphone », ultrasensible et miniaturisé à l’extrême, sera utilisé pour améliorer les systèmes de reconnaissance vocale, l'enregistrement de musique, dans le domaine de la surveillance médicale et toutes sortes d'applications qui sont encore à imaginer. Un Spider Sensor, en quelque sorte, que tous les supers héros « homme-araignée » sauront apprécier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.