Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Eric Sevrin: ces projets d'éclairage «ont un effet assez immédiat»

Audio 05:29
Photo prise à Gao en octobre 2014 par la fondation NIS.
Photo prise à Gao en octobre 2014 par la fondation NIS. Eric Serin

Ramenez la lumière pour faire fuir l'obscurantisme... La fondation norvégienne NIS (Nordic International Support Foundation) participe au développement de l'éclairage public dans les villes qui ont traversé des crises. Après Mogadiscio et plusieurs villes somaliennes, c'est à Gao, au Mali, que la Fondation vient de travailler. Elle a financé l'installation de lampadaires solaires sur une dizaine de kilomètres dans la ville, qui était occupée par les jihadistes en 2012. À la nuit tombée, les habitants se réapproprient désormais la rue. Eric Sevrin est le directeur général de la fondation norvégienne.

Publicité

« La beauté de ces projets solaires, de lampadaires, c'est qu'ils ont un effet assez immédiat. Vous passez d'une situation de totale obscurité à une situation de totale clarté après 6 heures du soir, d'une situation où il fait noir et les gens n'osent pas sortir à une situation où les gens, de manière instantanée, sortent, leurs chaises, leurs tables. Et assez rapidement, une vie normale reprend le long des routes ciblées à Gao ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.