Accéder au contenu principal
Le coq chante

L’association des veuves de Siou au Togo

Audio 26:30
Barandao Békélé Amélie, chef de canton de Siou.
Barandao Békélé Amélie, chef de canton de Siou. © Ludovic Nakpane

Siou est un canton de 15000 habitants, situé au nord-est du Togo dans la préfecture de Doufelgou. Cette préfecture de la région de la Kara est constituée de 14 cantons, et a pour chef-lieu Niamtougou. C’est une population essentiellement agricole avec une forte tradition de chasse traditionnelle en saison sèche. Les habitants sont essentiellement agriculteurs, commerçants ou artisans. Vivant de leur métier depuis plus d’un demi-siècle, ils sont aujourd’hui confrontés aux nouvelles réalités socioéconomiques imposées par les exigences du XXIème siècle. Et c’est encore plus vrai pour les femmes.

Publicité

Le problème central ici, c’est le mode de dévolution de l’héritage, entre conjoint et entre générations. Difficulté supplémentaire, l’articulation entre doit moderne et droit coutumier fonctionne mal suivant qu’on soit alphabétisé ou pas.

La situation en matière de pauvreté. Les différentes enquêtes ont révélé que plus de 60% de la population togolaise vit en dessous du seuil de pauvreté. L’incidence de la pauvreté est très élevée en milieu rural où trois ménages sur quatre sont pauvres contre deux sur cinq en milieu urbain. Les régions les plus touchées par la pauvreté sont la région des Savanes (90,5%), la région Centrale (77,7%) et la région de la Kara (75%). Par ailleurs, la pauvreté est fortement corrélée avec la sous-alimentation dans la mesure où 64,2% de la population pauvre est sous-alimentée. Situation d’ensemble qui n’arrange pas le cas des veuves.

Invitée :
Barandao Békélé Amélie, chef de canton de Siou. 

 

Diaporama

Production : Sayouba Traoré
Réalisation : Ewa Moszynski.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.