Accéder au contenu principal
Nouvelles technologies

Demain commence aujourd’hui

Audio 02:09
Des nano-robots capables de contrôler le fonctionnement des gènes de bactéries.
Des nano-robots capables de contrôler le fonctionnement des gènes de bactéries. Getty Images/Lebazele

Force est de constater que les boules de cristal numériques des futurologues ont tourné à plein régime pour nous souhaiter une bonne année placée sous le signe de la science et de l’innovation en 2016 et bien au-delà.

Publicité

 

Comment dit-on bonne année en langage machine ? Ne pratiquant pas encore le dialecte très binaire des robots faussement dotés de raison, je me contenterai de vous souhaiter chaleureusement une bonne et heureuse année 2016 ! Si l’avenir immédiat des innovations est facilement prévisible, en revanche, imaginer quelles seront les technologiques qui nous épauleront d’ici à la fin du siècle est beaucoup plus complexe.

Pour célébrer les 25 ans d’existence de ses centres de recherche disséminés à travers le monde, la firme américaine Microsoft a demandé à ses scientifiques de deviner de quoi serait fait le futur technoïde de l’humanité. Ces prédictions ont fait l’objet d’un recueil de nouvelles de science-fiction intitulé Future Visions, téléchargeable gratuitement en ligne.

Pour la dizaine d’années à venir ? Pas de quoi fouetter un smartphone, un appareil qui, rappelons-le, est né au siècle dernier ! Ils seront peut-être plus beaux, plus puissants, avec des connexions plus rapides sur des réseaux de nouvelle génération, mais ils laisseront bientôt la place aux montres, aux bracelets et autres lunettes ou lentilles connectés.

L'analyse des big datas confiée aux programmes « intelligents »

En revanche, Internet deviendra monstrueux avec des myriades d’objets reliés à la Toile qui échangeront une infinitude d’informations dans un nuage informatique dématérialisé transitant dans des centres de données gigantesques. L’analyse de ce « big data » (ou « données massives »), sera confié aux programmes qualifiés par les chercheurs « d’intelligents », au grand bénéfice de la science, de la santé, des loisirs, de l’économie, de l’éducation, du contrôle de l’environnement et du développement durable.

D’ici à dix ans, nous verrons apparaître les premières clefs inviolables de cryptage grand public, qui fonctionneront sur les principes étranges de la physique quantique de l’infiniment petit.

Des « humains augmentés » pour 2035

L’impression en 3D, d’objets et de structures de grandes dimensions, va se généraliser ainsi que la traduction automatique en temps réel sur le Web de toutes les langues usitées de par le monde. Prothèses, implants, puces intelligentes et profusion de robots à tout faire… Les « humains augmentés » presque immortels à l’aide des nanotechnologies feront leur apparition en 2035, envisagent déjà les ténors des grandes firmes du high-tech, devançant des futurologues biens prudents en ce début 2016 qui n’ont pas osé prophétiser un tel chambardement pour l’humanité tout entière.  Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.