Accéder au contenu principal
Aujourd'hui l'économie

La France dépassée par le Royaume-Uni, bientôt par l’Inde et le Brésil!

Audio 02:43
Dépassant la France, le Royaume-Uni serait la 5ème puissance mondiale, selon le Centre for Economics and Business Research. (Photo: vue de la capitale britannique, Londres).
Dépassant la France, le Royaume-Uni serait la 5ème puissance mondiale, selon le Centre for Economics and Business Research. (Photo: vue de la capitale britannique, Londres). Getty Images/Maciej Noskowski

En 2014 la France a perdu son statut de 5ème puissance mondiale au profit du Royaume-Uni, selon les chiffres du Produit intérieur brut fourni par la Commission européenne.

Publicité

L’écart demeure très faible entre les deux pays. Chacun a généré l'an dernier plus de 2 200 milliards d'euros de richesse. 98 milliards d'euros font la différence. Un cheveu qui permet au Royaume-Uni de retrouver sa place de 5ème puissance, perdue au profit de la France depuis les années 70. Mais même les Britanniques relativisent ce classement. Le Cebr, Centre for Economics and Business Research, qui a diffusé les chiffres au moment de Noël, souligne que les revenus du sexe et de la drogue sont pris en compte au Royaume-Uni depuis 2013, ce qui n'est pas le cas en France.

En 2014, les taux de change et l'inflation vont aussi creuser l'écart entre les deux pays littéralement au coude-à-coude. La hausse des prix a été plus forte outre-Manche, et la livre s'est affaiblie face à l'euro, ce qui explique en grande partie le rattrapage britannique. Mais soyons bon joueur côté français et reconnaissons qu'en 2014 la croissance a été stupéfiante au Royaume-Uni et littéralement absente en France.

C'est une question de politique économique ?

Londres, dirigé par le conservateur David Cameron, a décidé de baisser les impôts quand Paris a pris le parti de les augmenter sous la présidence du socialiste François Hollande. Les Britanniques ont rendu le marché du travail encore plus flexible, plus dur pour les salariés avec des contrats à 0 heures quand les Français restent hostiles à toute réforme du contrat de travail ou du mode d'indemnisation du chômage.

Ce sont deux mondes, deux conceptions de la société qui divergent. En revanche, les deux pays se retrouvent, ou presque, en matière de lutte contre l'endettement public. Leurs dettes sont équivalentes. Les Britanniques, même s'ils ont réalisé des coupes sombres dans leurs dépenses, enregistrent un plus fort déficit budgétaire que les Français pour l'année dernière. Les deux pays sont somme toute très proches, le FMI continue d'ailleurs à voir en la France de 2014 la cinquième puissance mondiale. Mais à moyen terme, le tableau d'honneur évolue sensiblement au détriment de la France et du Royaume-Uni.

En 2019, la cinquième place du podium sera occupée par l'Inde

Le Royaume-Uni lui ne sera plus que la 6ème économie de la planète et la France la huitième, devancée par le Brésil, talonnée par la Russie - selon le Cebr. Ce ne sont que des prévisions, elles seront sans doute corrigées en fonction de l'évolution des devises et certainement démenties au gré des événements par nature imprévisibles. Mais les pays dits émergents sont bien en passe d'éclipser les pays dits développés. Ce n'est plus qu'une question d'années.


EN BREF DANS L’ECONOMIE

La plus grande Bourse européenne d'échange de bitcoin a suspendu les échanges lundi à cause d'un piratage

Bitstamp, le troisième marché mondial de la monnaie numérique, a perdu l'équivalent de 4 millions d'euros. Un nouveau coup dur pour le bitcoin, qui a subi l'année dernière une dévaluation encore plus forte que celle du rouble. Néanmoins, son usage continue à se répandre, Microsoft commence à l'utiliser sur le marché américain.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.