Accéder au contenu principal
Nouvelles technologies

L’internet champêtre des moutons wifi

Audio 02:02
Pour connecter les zones rurales, des moutons pourraient être équipés de colliers wifi.
Pour connecter les zones rurales, des moutons pourraient être équipés de colliers wifi. © RFI/Alice Milot

Des chercheurs du Royaume-Uni envisagent d’équiper des moutons de colliers wifi. L’objectif des scientifiques est de suivre les déplacements des troupeaux et de connecter, à bas coût, les zones rurales exclues de la Toile.

Publicité

Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? Se demandait Philip K. Dick en 1966 en rédigeant un roman de science-fiction monumental, plus connu sous le nom de Blade Runner grâce à l’adaptation cinématographique réalisée, des années plus tard, par Ridley Scott. Aujourd’hui, nous savons que les androïdes, même en mode veille, ne rêvent pas. Mais là n’est pas la question !

Une autre, diamétralement inversée, se pose désormais : les moutons songeraient-ils à se métamorphoser en relais internet et bornes wifi ? Pour les agneaux, brebis, béliers du pays de Galles au Royaume-Uni, c’est presque fait. Bêêê oui ! Mais il n’y a pas de bêêê qui tienne ! Les chercheurs de l’université de Lancaster ne leurs ont pas demandé leur avis. Ils les équipent avec des colliers électroniques wifi transformant tout ce qui porte des poils laineux en points d’accès à la Toile.

L’objectif des scientifiques est double, d’abord de suivre les déplacements des moutons pour mieux comprendre leurs habitudes et leurs besoins, et ensuite d’apporter la connexion internet au cœur de zones rurales qui en sont totalement dépourvues. Ce dispositif permettra d’effectuer des relevés météo pour les éleveurs et agriculteurs. Le système servira aussi d’alerte pour prévenir la pollution agricole, les risques d’inondations ou de sécheresse et toutes les catastrophes naturelles. Le mouton détecteur s’emploie également comme borne wifi. Les émetteurs des colliers ont une portée de cinq kilomètres afin de ne jamais tomber en panne de réseau en rase campagne.

Ce projet s’inspire de l’expérience des cinq « moutons caméras » équipés de webcams sans fil qui, l’été dernier, filmaient les cyclistes du Tour de France de passage au Royaume-Uni. L’entreprise semble farfelue, mais il n’en n’est rien. Des crédits conséquents ont été alloués pour mener à bien cette initiative : environ 250 000 euros ! Après une expérimentation grandeur nature, et si ce type de procédé est concluant, les chercheurs espèrent l’implanter dans d’autres régions du monde, afin de développer un accès à internet à bas coût. Il ne restera plus qu’à dénicher l’animal domestique, à poils ou à plumes, adapté aux zones dépourvues d’infrastructures réseaux, pour connecter les 4 milliards de personnes toujours exclues de la Toile.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.