Accéder au contenu principal
7 milliards de voisins

Que faire des jeunes en Centrafrique ?

Audio 49:30
Emmanuelle Bastide et ses invités: De gauche à droite: Mohammed Fall (UNICEF, Bangui), Zephyrin Mogba et René Sylvestre Keteguia.
Emmanuelle Bastide et ses invités: De gauche à droite: Mohammed Fall (UNICEF, Bangui), Zephyrin Mogba et René Sylvestre Keteguia. RFI

Après près de 2 ans sans classe et avec 37% des enfants qui ne sont pas réinscrits à l’école depuis le conflit, l’accès à une éducation de qualité est devenu une urgence, tout comme la formation des enseignants. A cela, s’ajoutent les résultats catastrophiques du baccalauréat 2014 et les grèves à l’université qui posent la question de la relance des élites en Centrafrique. Que faire d’une jeunesse désœuvrée, peu éduquée, instrumentalisée par les pouvoirs et marquée par la guerre ? Quelles résiliences et espoirs pour l’avenir des jeunes Centrafricains ? 

Publicité

- Mohamed Fall, représentant de l’UNICEF à Bangui

- René Sylvestre Keteguian, proviseur du lycée des Martyrs à Bangui

- Zephirin Mogba, sociologue, Université de Bangui, depuis presque 10 ans, auteur de La vassalisation de l’Etat et du pouvoir à l’hégémonie militaro-politique du Tchad (Editions Universitaires Européennes) et de Difficiles transitions politiques en Centrafrique depuis la tragique disparition de Barthélémy Boganda (Editions Edilivres).

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.