Invité culture

Aya Cissoko, racontée dans «Danbé, la tête haute»

Audio 06:54
Aya Cissoko.
Aya Cissoko. Jean-Baptiste Pellerin.

Danbé, la tête haute... C'est un destin hors du commun que raconte ce beau téléfilm diffusé ce soir (23 janvier, 20h50) sur Arte, celui d'une battante : Aya Cissoko. En 1986, petite fille d'origine malienne, elle perd son père et sa soeur dans l'incendie criminel de leur immeuble à Paris. 20 ans plus tard, elle est sacrée championne du monde de boxe, et entre ensuite à Sciences Po. Sous le titre Danbé, « la dignité » en bambara, elle avait déjà co-écrit son histoire il y a trois ans avec Marie Depleschin. Une histoire désormais portée à l'écran.