Accents d'Europe

Salaire minimum en Allemagne: pas encore pour tout le monde

Audio 19:30
Une manifestation en juin 2014:  c'est sous la pression syndicale que les sociaux démocrates sont parvenus à faire voter cette loi.
Une manifestation en juin 2014: c'est sous la pression syndicale que les sociaux démocrates sont parvenus à faire voter cette loi. REUTERS/Thomas Peter

Depuis le 1er janvier 2015, les salariés allemands ont un droit à une rémunération de 8 euros 50 minimum de l’heure. Cela devrait concerner un quart des salariés. Pourtant, ceux qui peuvent Y prétendre sont inquiets. Certains patrons essaient, en effet, de contourner la loi. Pour accompagner les salariés, la plus grande confédération syndicale allemande, le DGB, a mis en place un centre d’appels où s’est rendu Julien Mechaussie.

Publicité

Et aussi:

Arnaque aux fausses écoles. Attirés par des frais de scolarité raisonnables et des facilités de visas, de nombreux étudiants africains et sud-américains sont venus suivre des cours d’anglais en Irlande. Étudier à Dublin coûte, en général, un peu moins cher qu’à Londres. Sauf que l’année dernière, pour 2500 d’entre eux, les cours n’ont jamais eu lieu. Leur argent s’est envolé, et ils sont aujourd’hui menacés de perdre leur visa. Le gouvernement irlandais essaie tant bien que mal de faire le ménage dans le secteur. C’est un reportage de Sébastien Duval.

Les origines du ça. A Vienne, une adaptation remarquée au théâtre d’un film de cinéma, ce n’est pas si courant : « A dangerous method » de David Cronenberg. Une pièce, donc, qui revient sur les prémices de la psychanalyse dans l’Europe du début du 20ème siècle. Il ne pouvait y avoir meilleur choix pour jouer cette pièce que la capitale autrichienne, Nathanaël Vittrant.

Chronique musique. Vincent Théval. Peter Kernel.  High Fever, extrait de leur dernier album Thrill Addict.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail