Tous les cinémas du monde

Christian Petzold et Boris Lojkine

Audio 46:00
Affiche du film «Phoenix», de Christian Petzold.
Affiche du film «Phoenix», de Christian Petzold.

www.unifrance.orgDans la première partie, entretien avec un grand auteur, Christian Petzold, pour un grand film, « Phoenix » : Nelly, survivante des camps nazis, défigurée, doit affronter ses fantômes - et ceux de son mari - dans les ruines fumantes de l’Allemagne de l’immédiat après-guerre. Nous évoquerons aussi le documentaire « Sud Eau Nord Déplacer », d’Antoine Boutet, consacré au pharaonique projet chinois visant à détourner l’eau des grands fleuves du sud du pays… vers le nord, au mépris des droits des populations. Sans oublier la violente polémique autour de « Leviathan », qui sort en Russie le 5 février 2015. Prix du scénario au dernier Festival de Cannes, le film d’Andreï Zviaguintsev est accusé d’être anti-patriotique ». Nous serons en ligne avec Joël Chapron, chargé de l’Europe centrale et orientale à Unifrance, et traducteur officiel d’Andreï Zviaguintsev en France." > En partenariat avec Unifrance: www.unifrance.orgDans la première partie, entretien avec un grand auteur, Christian Petzold, pour un grand film, « Phoenix » : Nelly, survivante des camps nazis, défigurée, doit affronter ses fantômes - et ceux de son mari - dans les ruines fumantes de l’Allemagne de l’immédiat après-guerre. Nous évoquerons aussi le documentaire « Sud Eau Nord Déplacer », d’Antoine Boutet, consacré au pharaonique projet chinois visant à détourner l’eau des grands fleuves du sud du pays… vers le nord, au mépris des droits des populations. Sans oublier la violente polémique autour de « Leviathan », qui sort en Russie le 5 février 2015. Prix du scénario au dernier Festival de Cannes, le film d’Andreï Zviaguintsev est accusé d’être anti-patriotique ». Nous serons en ligne avec Joël Chapron, chargé de l’Europe centrale et orientale à Unifrance, et traducteur officiel d’Andreï Zviaguintsev en France.

Publicité

 

Documentaire Sud Eau Nord Déplacer.
Documentaire Sud Eau Nord Déplacer.

Affiche du film «Hope», de Boris Lojkine.
Affiche du film «Hope», de Boris Lojkine.

Filmer les réseaux de migrants de l’intérieur : c’est le projet audacieux du film « Hope », de Boris Lojkine. Venu du documentaire, le réalisateur nous entraîne sur les pas de Léonard, un jeune Camerounais, et de Hope, une jeune Nigériane, qui ont pris la route pour gagner l’Europe. « Hope » est une histoire d’amour impossible, en plein Sahara, dans un monde très codifié, celui des clandestins. Boris Lojkine est notre invité dans la seconde partie de l’émission.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail