Chronique des matières premières

Les prix du fret maritime au plus bas depuis 30 ans

Audio 01:35
Containers avec de la marchandise pour l'exportation sur le port de Nanton, dans la province du Jiangsu.
Containers avec de la marchandise pour l'exportation sur le port de Nanton, dans la province du Jiangsu. REUTERS/China Daily

Les tarifs du transport maritime de matières premières se sont effondrés à un niveau qu'on n'avait plus vu depuis les années 1980.

Publicité

Les prix du fret maritime touchent le fond. La moyenne des tarifs de location d'un vraquier sec pour transporter du charbon, des métaux ou des céréales sur les 20 routes maritimes les plus fréquentées n'avait pas été aussi bas depuis 1986. Trop de bateaux sont encore en circulation, alors que la demande en matières premières flageole. Y compris celle de la Chine, qui commande moins de charbon, de fer, de bauxite ou d'étain, après avoir refait ses stocks au meilleur prix l'an dernier. Les routes maritimes qui s'en sortent encore sont les plus courtes, comme celle de l'Australie à la Chine, les deux géants australiens du fer Rio Tinto et BHP en profitent pour évacuer du marché le fer brésilien, scandinave, ou sud-africain.

Dans le bassin atlantique, c'est mortes-eaux, les navires Capesize qui font habituellement le tour du cap Horn ou de Bonne-Espérance ne trouvent pas d'affréteurs et restent parfois plusieurs jours sans cargaison au large des côtes. Leur tarif ne dépasse plus 6 800 dollars la journée, moitié moins que l'an dernier, c'est-à-dire qu'ils sont loués à perte, malgré la chute des prix du carburant.

Le transport de céréales et d'oléagineux à bord des Panamax est aussi très déprimé, d'autant qu'on est dans la période creuse qui précède les récoltes de l'hémisphère sud. Même le fret pétrolier ralentit à l'approche du Nouvel An chinois, c'était pourtant l'exception du transport maritime, les tankers servant de stockage flottant aux réserves surabondantes de brut. Les compagnies maritimes continuent à perdre de l'argent et elles prévoient de nouvelles réductions de leur flotte cette année, comme depuis deux ans, avant tout rebond des prix de location de leurs navires.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail