Accents d'Europe

Les alévis turcs réclament une vraie laïcité

Audio 19:30
«Nous sommes Alevis». Un manifestant, lors d'un rassemblement à Ankara en 2012.
«Nous sommes Alevis». Un manifestant, lors d'un rassemblement à Ankara en 2012. REUTERS/Umit Bektas

Ce dimanche, à Istanbul, doit se tenir un grand rassemblement de défense de la laïcité et contre la politique du gouvernement AKP, dominé par le président Recep Tayyip Erdoğan. Une manifestation à l’appel d’un groupe aussi important que méconnu au sein de la société turque : les alévis qui, depuis plus de trente ans, luttent pour la laïcité, avec deux revendications principales : la reconnaissance de leurs lieux de culte et la suppression des cours obligatoires de religion à l’école. A Istanbul, un reportage d’Anne Andlauer.

Publicité

Une chaussure sur mesure en fabrication dans l'atelier de Diran Anouchikian
Une chaussure sur mesure en fabrication dans l'atelier de Diran Anouchikian Diran Anouchikian/Facebook

Mal aimés à l'époque communiste, chassés par la mécanisation, les derniers artisans polonais ont rendu les armes face à la concurrence à tout crin qui a suivi la chute du communisme, dans les années 1990. Mais, aujourd'hui l'artisanat connaît une renaissance, surtout dans le domaine du vêtement de luxe. Le reportage cousu main de Maya Szymanowska...

 C'est un réalisateur très apprécié de la critique internationale depuis ses débuts en 2003. Le Russe Andreï Zviaguintsev, dont le film Leviathan sortait, il y a quelques mois, dans les salles françaises. Après avoir obtenu le prix du scénario à Cannes, l’année dernière, Léviathan a reçu de nombreuses nominations à l’étranger. Il représentera notamment la Russie à la cérémonie des Oscars, le 22 février 2015. Mais en Russie, où son film sort cette semaine, c’est une autre histoire : le réalisateur y est accusé de noircir l’image de la Russie. Etienne Bouche.

«Musées de Lisbonne», c’est un nouveau label décerné aux musées qui mettent en valeur l’identité de la capitale portugaise. Avec en guise de lancement, l’exposition au Palais Pimenta, consacrée à la Varina, la vendeuse de poisson, un emblème de Lisbonne, Marie-Line Darcy.

Chronique musique: Diagrams. Dirty Broken Bliss . Par Vincent Théval.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail