Accéder au contenu principal
Invité du matin

Gilles Rémy: en Ukraine, «le pouvoir central s'est détaché d'une partie du pays»

Audio 08:14
Le président Vladimir Poutine (à gauche), le président ukrainien Petro Porochenko (à droite), et la chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande (au centre), lors de la rencontre organisée à Minsk, le 11 février 2015.
Le président Vladimir Poutine (à gauche), le président ukrainien Petro Porochenko (à droite), et la chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande (au centre), lors de la rencontre organisée à Minsk, le 11 février 2015. REUTERS/Mykola Lazarenko/Ukrainian Presidential Press Service/

Gilles Rémy, directeur de CIFAL, société française de commerce et de services opérant en Russie, conseiller du Commerce extérieur de la France (CCEF) et président de la chambre de commerce France-Turkménistan est l'Invité du matin sur RFI. Au micro de Frédéric Rivière, il revient sur les négociations pour la paix en Ukraine au sommet de Minsk et les conséquences des sanctions économiques contre la Russie. 

Publicité

« On est dans une situation où on a, dans un pays qui a connu un choc, une espèce de révolution ou coup d'Etat politique, une partie du [territoire] qui s'est trouvée complètement écartée. Il faut savoir que dans cette région, les salaires, les retraites ne sont plus payés depuis plusieurs mois. C'est une décision de Kiev et c'est contradictoire avec le fait de dire « mais ce territoire fait partie des frontières de l'Ukraine », c'est-à-dire que le pouvoir central s'est détaché d'une partie du pays. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.