Accéder au contenu principal
Chronique transports

«Ceux de Billancourt», entre fierté et rancoeur

Audio 03:35
Couverture du livre «Ceux de Billancourt», de Laurence Bagot, Editions de l'Atelier.
Couverture du livre «Ceux de Billancourt», de Laurence Bagot, Editions de l'Atelier. Ed.de l'Atelier
Par : Laurent Berthault

Alors que le constructeur automobile Renault annonçait cette semaine 1 000 embauches en France en 2015, un livre consacré aux anciens de l'usine Renault-Billancourt, fermée en 1992, est paru ce jeudi, Ceux de Billancourt, de Laurence Bagot, aux Editions de l'Atelier.

Publicité

"Ceux de Billancourt", c'est aussi un blog.

« Mohamed Amri, Francine Jaeger-Husse, Giovanni Brucoli, Seydou-Michel Ouattara, Christiane Antoine-Brousse, Abdallah Jelidi, Mouloud Baguenane, Daniel Chausson, Khadija R. et Christian Hervé, venus d’Algérie, du Maroc, de Tunisie, de Côte d’Ivoire, d’Italie, de banlieue et d’ailleurs, racontent l’arrivée à Paris, l’errance, l’embauche, la recherche d’un logement, les cadences, le contact avec la chaîne, la vie dans les bureaux, les brimades, la fierté, l’entraide, les grèves, la révolte, l’épuisement, l’action syndicale, la solidarité, le cœur de leur métier. Leur travail. »

Avant de rencontrer ces anciens salariés de Billancourt, Laurence Bagot avait d'abord eu le projet de photographier l'usine avant sa destruction. Quelques uns de ses clichés.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.