Chronique des droits de l'homme

Thaïlande: le leader des «chemises rouges» réfugié en France

Audio 03:32
Jaran Ditapichai, leader des «chemises rouges», a quitté la Thaïlande quand les militaires ont pris le pouvoir à Bangkok.
Jaran Ditapichai, leader des «chemises rouges», a quitté la Thaïlande quand les militaires ont pris le pouvoir à Bangkok. RFI

En Thaïlande, la loi sur le crime de lèse-majesté est l'une des plus répressives au monde. Depuis le coup d'Etat de mai dernier, la junte en fait un usage de plus en plus abusif. Jaran Ditapichai a quitté son pays quand les militaires ont pris le pouvoir. Ce leader des « chemises rouges » est poursuivi pour avoir organisé une représentation théâtrale critiquant la monarchie. Lundi 23 février, deux autres opposants seront jugés en Thaïlande pour la même affaire. Jaran Ditapichai est aujourd'hui réfugié politique en France, Soukvilay Sayarath et Juliette Gheerbrant l'ont rencontré.