Chronique des droits de l'homme

Colombie: récupérer ses terres au péril de sa vie

Audio 03:36
Deux soldats colombiens en poste dans les rues du département du Choco, novembre 2014.
Deux soldats colombiens en poste dans les rues du département du Choco, novembre 2014. AFP PHOTO/LUIS ROBAYO

En Colombie, alors que le processus de paix se poursuit à La Havane entre le gouvernement et la guérilla des FARC, la violence continue contre les paysans qui veulent récupérer leurs terres qui leur ont été volées et qu’ils ont dû abandonner sous la menace au cours des dernières décennies. La plupart ont subi un déplacement forcé à cause du conflit entre militaires, guérillas et paramilitaires dans les années 1980 et 1990. Depuis la loi de réparation aux victimes et de restitution des terres de 2011, seules 1% des terres ont été remises à leurs anciens propriétaires. Une situation particulièrement violente se joue dans le département du Chocó dans le nord-ouest du pays, où se sont installées des entreprises d’huile de palme et d’élevage extensif sur les terres de paysans afro-colombiens déplacés de force.