Éco d'ici éco d'ailleurs

Les pays émergents en panne

Audio 49:30
L'Inde, un des pays émergents dont la population atteint plus d'un milliard d'habitants.
L'Inde, un des pays émergents dont la population atteint plus d'un milliard d'habitants. AFP

ll y a quelques années, le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et quelques autres, l'Afrique du Sud, la Turquie ou le Mexique étaient considérés comme l'avenir de l'économie mondiale. Des pays en voie d'industrialisation, dotés d'un PIB en croissance forte. Assez, en tout cas, pour prendre le relais des pays développés, de cette vieille Europe, de cette Amérique fatiguée qui ne généraient plus assez de richesses pour porter la croissance mondiale.

Publicité

Ces pays-là, c'était la relève des anciens, les jeunes sur lesquels on comptait pour réduire la pauvreté dans le monde. C'étaient les heureux bénéficiaires de la mondialisation. Et puis aujourd'hui, à l'exception de la Chine, le moteur de ces pays émergents a calé. Les pays émergents ne rêvent plus. Pourquoi la fin de ce rêve ? Est-ce une crise passagère, comme une crise d'adolescence ? Les pays émergents sont-ils condamnés à la stagnation ou au déclin ?

Questions posées par Jean-Pierre Boris à Pierre Salama, professeur d’Economie et auteur de « Des pays toujours émergents ? » à la Documentation Française et Jean-Joseph Boillot, conseiller économique pour les pays émergents au club du CEPII, auteur avec Stanislas Dembinsky de « Chindiafrique, la Chine et l’Afrique feront le monde de demain » aux éditions Odile Jacob.


Avec les présidents Fernando Henrique Cardoso, puis Lula Da Silva, le Brésil est entré à partir des années 1990 dans une phase de transformation accélérée de son économie. Le gigantisme de son agriculture, l'exploitation pétrolière, les ressources minières, l'industrie, le Brésil incarnait une nouvelle Amérique latine. Mais réélue en novembre 2014, la présidente Dilma Rousseff affronte aujourd'hui une économie en berne. C'est un reportage Eco d'Ici Eco d'Ailleurs du correspondant de RFI à Rio de Janeiro, François Cardona.

Transformation de l'économie au Brésil

De nombreux pays latino-américains ont connu des niveaux de croissance record au cours des dernières années. Mais aujourd'hui, le soufflé est retombé. A l'origine de la panne des économies émergentes, il y a parfois ce qu'on appelle un problème de taux de change. La monnaie nationale s'effondre. Ecoutez ce qu'en disait récemment, lors d'une conférence de presse, l'économiste principal de Coface, Yves Zlotowsky. Propos recueillis par Bandane Sisounthone du Service Economie de RFI.

Yves Zlotowsky, économiste de Coface

En Afrique du Sud, la panne de croissance peut s'expliquer par les politiques mises en place par les autorités sud-africaines. Il y a 2 semaines, lors de son discours à la Nation, le président Jacob Zuma a annoncé que les étrangers ne pourront plus détenir de terres agricoles dans le pays. Deux décennies après la fin de l'apartheid, la terre reste un sujet hautement sensible. Une bonne partie du foncier reste aux mains de la minorité blanche. Le gouvernement a décidé de relancer son programme de redistribution des terres. Mais l’annonce du président a suscité quelques inquiétudes. C'est un reportage Eco d'Ici Eco d'Ailleurs de la correspondante de RFI à Johannesburg, Alexandra Brangeon.

Afrique du Sud, propriété de la terre

La Turquie était, au début de la décennie l'une des économies les plus dynamiques de la planète, avec un taux de croissance frôlant les 10%. L'ambition du gouvernement était de se hisser au 10ème rang mondial à l'horizon 2023. Mais le pays est revenu aujourd'hui à des objectifs plus réalistes. C'est un reportage Eco d'Ici Eco d'Ailleurs signé Jérôme Bastion, correspondant de RFI à Istanbul.

Turquie, une économie dynamique

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail