Accéder au contenu principal
Reportage international

Argentine: offensive de la présidente Cristina Kirchner

Audio 02:33
La présidente de l'Argentine Cristina Kirchner, le  11 février 2015. Selon «Clarin», la présidente a exigé une nouvelle loi sur les services de renseignement.
La présidente de l'Argentine Cristina Kirchner, le 11 février 2015. Selon «Clarin», la présidente a exigé une nouvelle loi sur les services de renseignement. REUTERS/Enrique Marcarian
Par : Jean-Louis Buchet
4 mn

En Argentine, la présidente Cristina Kirchner est passée à l’offensive au sujet d’Alberto Nisman, ce procureur qui l’avait accusée le 14 janvier de vouloir protéger de présumés terroristes iraniens et avait été trouvé mort à son domicile quelques jours plus tard. Jeudi dernier, considérant que l’accusation n’était pas fondée, la justice avait décidé de classer l’affaire. S’exprimant ce dimanche devant le Parlement, Cristina Kirchner s’est indignée d’avoir ainsi été attaquée et a souligné des contradictions dans les positions de Nisman à son égard. À l’extérieur, des dizaines de milliers d’Argentins étaient venus soutenir la présidente.Reportage de Jean-Louis Buchet à Buenos Aires.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.