Chronique des droits de l'homme

Syrie: Fadi Dayoub et l’aide aux projets locaux pour les Syriens libres

Audio 03:36
Fadi Dayoub.
Fadi Dayoub. Photo : Véronique Gaymard/RFI

La guerre en Syrie a fait en quatre ans plus de 200 000 morts, des dizaines de milliers de disparus et plusieurs millions de déplacés et de réfugiés. A l’origine, les Syriens qui étaient descendus dans la rue dénonçaient les tortures. Ils demandaient d’abord à être traités avec dignité. Mais la répression a continué et ne faiblit pas. Quatre ans plus tard, le bilan est assourdissant et continue de s’alourdir. Certains territoires de résistance au régime de Bachar el-Assad arrivent néanmoins à se maintenir, dans le nord, dans le sud et à l’est de Damas dans la Ghouta. Des zones où des populations doivent s’organiser pour survivre. Des organisations leur viennent en aide. Comme celle de Fadi Dayoub, un Syrien établi à Paris, que Véronique Gaymard a rencontré.