Nouvelles technologies

Des objets invisibles au toucher (rediffusion)

Audio 02:02
La cape d'invisibilité d'Harry Potter, un défi pour les scientifiques.
La cape d'invisibilité d'Harry Potter, un défi pour les scientifiques. Warner Bros

Depuis dix ans, les scientifiques essaient de réaliser la cape d’invisibilité d’Harry Potter. De nouveaux matériaux composites sont également expérimentés pour nous rendre « invisibles » aux ondes de chaleur, aux vibrations sonores, aux vagues des tsunamis, et même aux tremblements de terre. Plus étonnant encore, des chercheurs allemands viennent de mettre au point un revêtement qui rend « intouchable » n’importe quel objet.

Publicité

« Il était une fois »… dans les laboratoires de l’Institut de technologie de Karlsruhe en Allemagne, des chercheurs en invisibilité qui se passionnaient pour les « contes de fées ». Leur histoire préférée ? La princesse au petit pois d’Andersen. Dans un lointain royaume, un prince désirait par-dessus tout épouser une « vraie princesse », mais comment la reconnaître ?  Facile ! Si elle est capable de ressentir sous une pile de 20 matelas et d’édredons en plumes, la présence d’un petit pois, nul doute, c’est la bonne… La seule qui réussit l’épreuve se leva au petit matin, le corps couvert d'hématomes, sa peau vraiment sensible prouvant qu’elle était une authentique princesse aux yeux de son amoureux qui, subjugué par tant de délicatesse exacerbée, l’épousa sur-le-champ.

Le conte a fortement ému nos scientifiques allemands spécialisés dans la conception de méta-matériaux, des objets composites et artificiels qui se présentent sous la forme de structures spécialement agencées afin de manipuler les ondes. Certains de ces systèmes laissent s’écouler la lumière autour d’eux, comme l’eau d’une rivière contourne les rochers, permettant ainsi de créer des capes d'invisibilité optiques. D’autres dévient les ondes dites mécaniques, avec des dispositifs d’invisibilité aux sons ou à la chaleur, par exemple.

L’Institut de technologie allemand a mis au point un méta-matériau qui rend  « invisible » au toucher les objets cachés à l’intérieur. Sa structure est en polymère, composée de petits cônes et d’aiguilles microscopiques qui dispersent les ondes de pression aux points de contact des doigts ou des instruments de mesure. Pour l’instant, ce nouveau revêtement d’invisibilité au tactile a été conçu spécialement pour faire disparaître un petit cylindre. Les chercheurs espèrent bientôt fabriquer des matelas de camping confortables, légers et fins qui nous isoleront des aspérités du sol. Et aux dernières nouvelles, nos scientifiques de l’invisibilité sont à la recherche de « vraies princesses », eux aussi, pour tester des petits pois rendus imperceptibles, avec l’espoir secret, si le système fonctionne, qu’elles acceptent de tous les épouser. Enfin peut-être, si l’on croit encore aux contes de fées.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail