Accéder au contenu principal
7 milliards de voisins

Biographies familiales: garder la mémoire de sa famille, un héritage inestimable?

Audio 49:30
«Jambon-Beur. Les Couples mixtes ; Arbre généalogique de la famille Slimani», Œuvre de Farid Boudjellal, né à Toulon en 1953. Vit et travaille à Paris. Dernière page de l’album paru en 1995. Encre noire et correcteur sur papier. Inv. 2012.38.1.
«Jambon-Beur. Les Couples mixtes ; Arbre généalogique de la famille Slimani», Œuvre de Farid Boudjellal, né à Toulon en 1953. Vit et travaille à Paris. Dernière page de l’album paru en 1995. Encre noire et correcteur sur papier. Inv. 2012.38.1. Musée de l’histoire de l’immigration, Palais de la porte Dorée

Faut-il absolument transmettre la mémoire de sa famille par oral, par écrit ? Quelle incidence sur l’identité des individus ? Que recherche-t-on dans la recherche de cette transmission ?

Publicité

- Hélène Soula, biographe familiale, auteur de «Écrire l’histoire de sa famille» (Editions Eyrolles)

- Jean-Louis Beaucarnot, généalogiste, auteur de «Entrons chez nos ancêtres» (Editions J.-C. Lattes)

- Maureen Boigen, psychothérapeute, spécialiste de la généalogie, elle exerce la psychogénéalogie depuis 15 ans. Auteur de «L’expérience de l’art» (Ed. Chiron).

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.