Invité Afrique

RDC: «Nous sommes dans un Etat de droit», assure Aubin Minaku

Audio 05:29
Aubin Minaku, président de l'Assemblée nationale en RDC.
Aubin Minaku, président de l'Assemblée nationale en RDC. AFP Photo/Junior D.Kannah

Notre invité ce matin est le président de l’Assemblée nationale congolaise, Aubin Minaku, également secrétaire général de la majorité présidentielle. Il revient sur l’arrestation, il y a 10 jours, de militants pro-démocratie ainsi que sur une réunion de la majorité qui s’est tenue le week-end dernier et la question épineuse de la présidentielle en 2016. Il est au micro de notre correspondante à Kinshasa, Léa-Lisa Westerhoff.

Publicité

« Aucune institution, même le président de la République qui est garant de la Constitution, n’est au-dessus des lois, c’est clair. Maintenant, quant à la détention, il est vrai qu’en droit congolais, après 48 heures, ils doivent déférer les détenus devant le magistrat, mais il ne faut pas oublier que cette même loi dispose que lorsque les officiers de police judiciaire [OPJ], au niveau des services de renseignement, estiment qu’ils doivent prendre encore un peu plus de temps, ils sollicitent l’avis, l’autorisation du procureur de la République. J’ai clairement posé la question à nos services de sécurité. Ils m’ont certifié qu’ils ont obtenu l’autorisation du procureur de la République pour proroger la détention. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail