Accéder au contenu principal
Mémoire d'un continent

Le génocide des Tutsi : quelle mémoire?

Audio 19:30
Un Casque bleu ghanéen suit l'évacuation de réfugiés tutsis de Kigali, le 20 juin 1994.
Un Casque bleu ghanéen suit l'évacuation de réfugiés tutsis de Kigali, le 20 juin 1994. AFP Archives
Par : Elikia M'Bokolo

En 1996, Oscar, un jeune garçon, témoin de l’assassinat de sa mère et de son père, tend à un « Rwandais de l’étranger » revenu au Rwanda une lettre où se lit ceci : « Vous, Messieurs les gouvernants, arrêtez de parler des rescapés du génocide. Qu’en savez-vous ? Gouvernez, mais ne dites, ni ne faites notre histoire à nous, les rescapés ».La question de la mémoire du génocide se trouve ainsi posée dès les lendemains du crime. Alors que l’Etat s’active à construire sa mémoire du génocide, une mémoire officielle contrôlée par les impératifs politique, d’autres mémoires surgissent : celles des familles, celles des individus avec lesquels l’Etat doit compter ! Avec José Kagabo (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris), coordinateur du numéro spécial de la revue Les Temps Modernes « Le génocide des Tutsi, 1994-2014. Quelle histoire ? Quelle mémoire ? » (n°680-681).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.