Invité Afrique soir

Elections au Nigeria: une alternance démocratique serait historique

Audio 08:13
Une femme glisse un bulletin dans l'urne, le samedi 28 mars, sur lequel est inscrit son choix pour le président, mais aussi pour son sénateur et son député.
Une femme glisse un bulletin dans l'urne, le samedi 28 mars, sur lequel est inscrit son choix pour le président, mais aussi pour son sénateur et son député. REUTERS/Akintunde Akinleye

Les Nigérians se sont rendus aux urnes le week-end du 28 et 29 mars dernier afin de voter pour l'élection présidentielle et pour les élections législatives. Les résultats partiels qui portent sur un quart des 36 Etats de la fédération semblent confirmer les prédictions d'un scrutin extrêmement serré... Pour en parler, Marc-Antoine Pérouse de Montclos, professeur à l’institut français de géopolitique (université Paris 8), spécialiste du Nigeria, est notre invité.

Publicité

« Si le chef de l'opposition l'emporte, c'est un moment historique pour le Nigeria. Ce serait aussi une révolution démocratique à l'échelle de l'Afrique parce que ça serait la première fois depuis l'indépendance du Nigeria en 1960 qu'on aurait un changement de gouvernement autrement que par la force des armes ou le coup d'État, et bien par les urnes. Quand on connait le poids démographique et économique du Nigeria, pays le plus peuplé du continent, désormais classé comme la première économie, c'est évidemment très important pour l'ensemble de l'Afrique. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail