Chronique des droits de l'homme

Karma Khayat, journaliste libanaise poursuivie pour outrage par le TSL

Audio 03:30
Le procès de Karma Khayat, journaliste et vice-présidente de la chaîne libanaise AL Jadeed TV, accusée d'outrage par le TSL, s'ouvre le 16 avril 2015 à La Haye.
Le procès de Karma Khayat, journaliste et vice-présidente de la chaîne libanaise AL Jadeed TV, accusée d'outrage par le TSL, s'ouvre le 16 avril 2015 à La Haye. @ToniMaalouf

Le 16 avril prochain, une journaliste libanaise est appelée à comparaître devant le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), pour outrage et obstruction à la justice. Le TSL a été créé en 2009 pour juger les assassins de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri tué en 2005. Karma Khayat est accusée d’avoir diffusé une série de reportages en 2012 montrant des témoins censés être protégés par le tribunal, tout en floutant leurs visages et sans donner leurs noms. Elle occupait alors la fonction de directrice des programmes d’information au sein de la chaîne de télévision arabophone Al Jadeed TV, et dit avoir voulu dénoncer un dysfonctionnement du TSL. Pour la première fois une personne morale, la chaîne Al Jadeed, est aussi poursuivie par un tribunal international, ce qui pourrait faire jurisprudence. Karma Khayat, aujourd’hui vice-présidente de la chaine, risque jusqu’à sept ans de prison et 100 000 euros d’amende. Elle estime que ce procès met en danger la liberté de la presse.